ASEMO

Home » Structures » ASEMO
Action socio-éducative en milieu ouvert

Qui sommes nous ?

L’ASEMO est un service social généraliste qui accompagne des adultes en difficulté à partir de 18 ans. A l’instar d’autres structures du Relais (Relais-Contact, Relais 10, SPI), l’ASEMO est une structure qui travaille en milieu ouvert: cette notion pourrait se résumer par l’idée qu’il s’agit d’un travail « hors-murs » (contrairement à ce qui se fait dans un foyer, par exemple), qui exige que l’usager-ère soit suffisamment autonome pour pouvoir vivre seul. L’ASEMO existe depuis 1979.

Pour qui ?

Les problèmes les plus fréquemment mentionnés par les usagers-ères sont: travail, logement, finances et administration, vie relationnelle et affective, intégration, solitude, vie quotidienne, santé, toxicomanies, violences, formation.

Si la prise en charge à l’ASEMO a une limite d’âge inférieure (18 ans), il n’y a pas de limite supérieure. Ces dernières années, 76% de nos usagers-ères avaient entre 18 et 25 ans, mais parmi les 24% restants, toutes les catégories d’âge étaient représentées.

Démarche

Les critères de prise en charge à l’ASEMO sont: majorité, volontariat de la démarche, autonomie, disponibilité du service. Le contenu des prises en charge est « à la carte », en fonction des demandes et des problématiques présentées par l’usager-ère. Afin d’affiner ce contenu, les prises en charge ne se formalisent qu’après plusieurs rencontres. L’ASEMO n’est donc pas un service d’urgence.

Les interventions se font toujours en collaboration avec les usagers-ères, l’objectif étant de développer leur autonomie et leur faculté de confrontation et de négociation avec la vie. Un programme est élaboré ensemble et précise les objectifs de la prise en charge.

Prise en charge

La prise en charge peut durer de 3 à 24 mois. Les rencontres, environ deux par semaine, ont lieu au bureau, au centre de Lausanne, mais aussi au domicile de la personne, en accompagnement d’une démarche, etc.

La fin de la prise en charge est généralement décidée d’un commun accord: par la suite, à titre d’ »ancien(ne)s », les usagers peuvent revenir pour des aides ponctuelles ou continuer à participer à nos permanences bi-hebdomadaires autour d’un café.

Prise en charge brèves

Outre les prises en charge décrites plus haut, l’ASEMO propose des prises en charge « brèves » (quelques rencontres) pour les personnes qui présentent une situation pouvant être démêlée rapidement ou pour celles qui ont besoin d’une réorientation active dans un autre service.

L’équipe

Gilles Ansermoz
Pauline Grosset
Mike Turra
Andrea Zobel